Notice (8): Undefined index: fr [ROOT/vendor/mandel_media/mandel_media/src/Controller/Component/SEOComponent.php, line 34]
Une des plus belles et des plus récentes mutations chez le pyrrhura molinae: le lutino
FR
Mijn artikels

La mutation la plus récente des molinae: Le lutino & crème-ino

Le suncheek et le lutino: deux mutations totalement différentes

Il y a peu de temps la mutation suncheek était la mutation le plus teinté jaune du pyrrhura molinae. Cette suncheek apparaîssait dans les Etats Unis et a reçue là cette dénomination bizarre.

Ce molinae plutôt inondé de jaune est en fait un oiseau dilué en cinnamon opaline (=dilué ananas = dilué pineapple) avec des yeux noirs. Cette distinction entre suncheek et lutino est aussi nettement perceptible sur les photos ci-jointes.

Les différences principales sont:


LutinoSuncheek
100% jaune purjaune avec une voile verte
des yeux rougesdes yeux noirs
des rémiges blanches (=plumes des ailes blanches)des rémiges turquoises claires (=plumes des ailes turquoise claires)
une mutation isolée
une combinaison de mutations


La naissance du lutino molinae

Le lutino chez le pyrrhura molinae est un molinae 100% pur et pas de hybride ! Il y a plusieurs années il est né par hasard chez monsieur Jozef Slechten de Belgique d’un mâle opaline/cinnamon  avec une femelle ananas (=opaline cinnamon). Le grand-père du premier lutino était une élevage de moi : vert / cinnamon & opaline. La grand-mère était une ananas (= cinnamon opaline) de sa région. Apparemment, ensuite il a lié un fils et une fille de ce couple. Et c’est ce frère et sœur qui ont  donné le premier lutino.

Je lui ai conseillé de ne pas risquer de faire le sexage par endoscopie. J’ai moi-même tiré quelques plumes et je les ai envoyé pour les tests d’ADN. Grande était ma surprise quand j’ai constaté que le premier lutino était un mâle ! L’hétédité de ce lutino chez le pyrrhura molinae est donc récessive et pas lié au sexe !

Plus tard, il a lié le grand-père avec la petite-fille (= sœur du premier lutino et donc possible porteur pour lutino) et la grand-mère avec le petit-fils (= frère du premier lutino et aussi possible porteur pour lutino). La combinaison avec le grand-père (origine de moi) et sa petite-fille a donné aussi lutino. L’origione de la ligne de sang du lutino est dû au grand-père qui a été élevé dans mon propre élevage…


Maintenant aussi le crème-ino: une mutation magnifique en pastel

Cette mutation la plus récente (°2016) est en fait une lutino en turquoise ! Parce qu’on n’a pas encore un mutant 100% pur bleu chez le pyrrhura molinae, on ne peut pas encore élever un albino (= bleu lutino) !

D’autre part on a déjà le molinae en turquoise (=vert de mer). La combinaison lutino X turquoise a pour résultat final un mutant superbe en pastel : le crème-ino !

Parce qu’il s’agit ici d’une combination de deux mutations récessives, ce n’est pas évident et facile d’élever des crèmes-inos !

Dans la première phase on peut élever d’une combination lutini X turquoise (ou turquoise X lutino) seulement des doubles porteurs. Ca veut dire : des oiseaux qui sont porteurs pour lutino ét pour turquoise.

Ensuite on peut élever d’une combination de deux doubles porteurs d’une part des lutinos POSSIBLE porteurs pour turquoise et aussi d’autre part des turquoises POSSIBLE porteur lutino et exceptionnellement… aussi un crème-ino !

Une combination lutino X double porteur n’est pas intéressant parce que dans ce cas on élève des lutinos POSSIBLE porteur pour turquoise et pas de crème-inos.

Aussi une combination turquoise X double porteur n’est pas optimale parce que dans ce cas on élève des turquoise POSSIBLE porteur pour lutino et pas de crème-inos.


Conclusion

Elever des crèmes-inos n’est pas évident avec cette combination de deux mutations récessives (lutino & turquoise). Seulement à partir d’obtenir des turquoises/ lutino  et  des lutinos / turquoise , l’élevage des crèmes-inos sera plus facile et avec plus de succès !


Une remarque importante:
Chez des mutations avec des yeux rouges (lutino, crème-ino, fallow,…), il est à conseiller de les combiner toujours avec des porteurs (avec des yeux noirs !) et d’intoduire à temps des autres lignes de sang afin d’éviter des oiseaux plus faibles et consanguins.